Capu Next Génération
Bienvenue dans ce lycée où les monstres sont rois ♪♥️

Souvenez-vous du temps ancien où déjà les monstres et humains vivaient en semi-harmonie dans ce lycée, il y a plusieurs années de cela...
Aujourd'hui, les enfants de ces anciens élèves font leur entrée dans cette académie mystérieuse, loin du pays des Bisounours ♪♥️

Que seras- tu ? Ange ou démon ? Rejoins-nous pour le savoir ~ ^w^


Vous avez aimé la version normale de Capu Chuu ? Alors venez visiter notre Next Génération, après les parents, voici les enfants qui font leur entrée au lycée Yokai !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Rima Seiumi
☠ Small Madness ☠

avatar

Messages : 371
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 21
Localisation : In the snow.. ★

Fiche perso
Espèce: ★ Béhémoth (monstre ancien) / Vampire dragon
Infos perso:
Inventaire:

MessageSujet: Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~   Mer 19 Juin - 7:29

~ Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~

Rima & Haruya

Ténèbres. Durant plusieurs minutes je croyais que j'allais mourir dans ce bus. C'était juste interminable alors pourquoi...!


Un nouveau Lycée, des Clés et un... Camarade..?




Une lumière éclatante m'aveugla pendant quelques instants. Pour me protéger les yeux, je mis ma main devant, entrouvrant quand même les paupières pour voir le paysage. Il se montra plus effrayant que l'avait décrit maman. Des arbres sans vie, des corbeaux au regard écarlate, un grand lac avec de l'eau rouge sang et enfin au loin, le fameux Lycée Yokai. Puis le bus avança de nouveau, se garant au chevet d'un étrange bonhomme. Une sorte d'épouvantail avec le panneau de présentation de l'école. L'étrange morceau de boit habillé avait plusieurs noms dont "Jack O Lantern". Pour moi ce sera, le monsieur citrouille, tout simplement. Puis je descendis enfin du bus, me tournant vers le chauffeur qui venait de me souhaiter bonne chance. Quand je relevais la tête un étrange frisson parcourra mon corps entier. Il avait vraiment l'air d'un zombie celui là! Heureusement qu'il repartait avec le bus 44. Il replongea dans le tunnel noir et profond, qui menait à un autre monde. J'attendis quelque instant en face du gouffre, jusqu'au moment où un courant d'air vint soulever ma jupe, laissant à mon entourage le plaisir de voir mes sous-vêtements. Heureusement pour moi il n'y avait personne. Enfin je ne savais pas vraiment si je devais dire heureusement ou malheureusement. J'avais ma réponse après avoir un drôle de rire nerveux..

Me ▬ "Oulahlah.. Je sens.. que cette année va être.. mouvementée." dit-je en me retournant vers le Lycée, remettant mes cheveux bleuté derrière mes oreilles.

De nouveau, je me baissais un peu pour prendre mon sac noir et le manche de ma valise de même couleur. J'avais le sac posé sur la valise pour éviter de m'encombrer. Je me mis enfin en marche, marchant énergiquement. J'en profitais aussi pour admirer les alentours. Un endroit spécial attirait mon attention à un tel point, que j'en revins à m'arrêter une fois de plus. Je fixais l'endroit, étant à la fois émerveillée et effrayée. Au-dessus du lac, se trouvait une falaise avec le bout en ... trompette? Oui le bout était enroulé, formant une sorte de trompette. Tout simplement extraordinaire. C'était la première fois que je voyais un tel phénomène. En reprenant ma marche je me disais que j'irais voir de plus près cette fameuse falaise. J'en profitais aussi pour jeter un coup d'oeil sur mon portable, regardant plus précisément l'heure. Hum, il me reste encore plusieurs heures avant le couvre -feu.

Parfait. J'irais après m'avoir installée. Par ailleurs, j'avais déjà atteint la forêt. La solitude me fit un grand bien et le calme me permettait de mettre les points sur les i. Donc, je suis Rima Seiumi, j'ai 15ans et des poussières. Je suis avec une valise et un sac car, dans quelques minutes j'entrerais dans le Lycée Yokai. Un grand lycée pour apprendre au monstre à ceux contrôler. En prime, un kekkai, enfin une barrière magique nous permettait d'être invisible aux yeux des humains. Pour voir tout ce terrain il fallait passer par les endroits faits pour, comme le tunnel que j'avais emprunté. Ah aussi précision, dans ce Lycée se trouve mon père, Altair Seiumi. Il avait tellement aimé l'établissement, qu'il avait décidé d'enseigner ici. J'avais décider de suivre sa trace, lui que j'admire tellement. A forçe de tout remettre en place je ne vis pas le temps passer et je finis par traverser un cimetière. Un très bon choix de décoration. Et s'il y avait des crânes, ce serait le Paradis pour moi! Mais bon n'oublions pas que ce Lycée a été créé pour apprendre aux monstres à ce fondre dans la masse dans le monde des humains. Donc une jeune fille de mon âge qui ce réjouie de trouver des squelettes... C'est 0. Mais bon après petite réflexion, je savais déjà faire l'humaine, donc ce Lycée est une idée pour me défouler. Je marchais toujours plus et finit par rester bouche-bée devant l'immensité de l'établissement. Devant moi se trouvait un bâtiment bleu, très haut et très sombre.

Me ▬ "Voici donc le si célèbre Lycée Yokai.."

----------------------------------------------------------------------------------------------

Clic. La porte était définitivement fermée. Enfin sans les clés, rien ni personne ne pouvait pénétrer ma demeure. Je voulais les mettre dans mes poches mais était toutes inutilisable ou inexistante je n'avais pas d'autre choix que les lâcher dans mon t-shirt pour qu'elles se mettent dans le soutient-gorge. Je m'étirais un bon coup avant de reprendre la marche. Je voulais vraiment aller voir cette si étrange falaise. J'y tennis vraiment à coeur. Peut-être qu'elle deviendra mon petit jardin secret..? Enfin au croisement d'élèves j'abandonnais cette idée. Oui, dans une si grande académie c'était juste impossible d'avoir un peu d'intimité dans une place extérieure. Un soupir montra ma tristesse. Dommage, j'aurais pu qu'à en trouver un autre. Mais déjà, visitons les lieux.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Ouf! Enfin sortit de la foule. En pleine rentrée je savais qu'il y avait du monde, mais là...! Enfin passons, le plus important était que j'étais à l'entrée du Lycée et que la falaise était de moins en moins loin. Je la regarda avec admiration, puis jeta un coup d'oeil à droite et à gauche. Les gens c'était disloqués, et il n'y avait presque plus personne. Parfait! Je me mis à courir, étant si impatiente. Ce fut qu'une affaire de 60 secondes au pas de course, à vitesse humaine. Ah bien sûr que j'étais sportive. Non mais oh, j'ai du sang de Scarlett ne l'oubliait pas! Enfin, revenons à mes moutons. Le moment tant attendu arriva. Enfin devant moi, ce dressait the Falaise. Un petit détail au loin, l'épouvantai était non-loin. Je regardais l'horizon et mon regard devint vague, tellement admirative devant ce Paysage. Puis sans savoir pourquoi je m'assis au bord, enfin je me mis à quatre pattes, trainant jusqu'au bord. Bon si quelqu'un arrivait, il verrais la couleur de ma culotte, mais tant pis, pour voir la vue d'en bas je pouvais sacrifier ça. Je baissais un peu la tête, n'ayant aucun vertige et je sentais quelque chose glisser de mon sous-vêtements. "Mes clés!" Je me couchais sur le bord, tendis la main en espérant les rattraper, les yeux à moitiés fermés à cause du choc. Mes clés étaient très importantes et je ne pouvais me permettre de les perdres, surtout le premier jour.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Malheureusement je me sentit glisser de plus en plus, ma tête et le lac allait surement se rencontrer si la situation ne changeait pas.

Me ▬ "Je... Je... Non! Je ne veut pas tomber... Ah.. Ah.. Ah!! S'il-vous-plait!!! Que quelqu'un me vienne en aide!!! A l'aide!!!"

C'était hors de question que je finisse comme cela.. Je venais d'arriver, je ne pouvais pas mourir...! Si seulement quelqu'un m'entendais...

~~~~

(c) Madouce sur Epicode


Dernière édition par Rima Seiumi le Sam 19 Oct - 12:22, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagumo Haruya
Chasseur De Neige Ailé ♣

avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 19
Localisation : Zu'u Ko Faal Feykro.

Fiche perso
Espèce: ♦ Hybride
Infos perso:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~   Dim 30 Juin - 9:55



Bleuté maladroite rencontre rouquin lunatique

Haruya & Rima
 
Texte



Aujourd'hui, je me rendais pour la première fois dans ce fameux Lycée Yokai. Honnêtement ça ne me faisait ni chaud ni froid de reprendre ma scolarité et d'aller dans un nouvel établissement. Quoique si, ça me faisait un peu bizarre. Mais bon, cela allait vite passer une fois là-bas. En ce moment, j'étais dans le bus. Il y avait peu de monde à l'intérieur. On devait être une quinzaine je pense. Les derniers élèves quoi. Le reste devait déjà être au lycée depuis un long moment. Le bus devait avoir fait de nombreux voyages sinon il serait plein à craquer. Cela faisait depuis un quart d'heure qu'on roulait. Je m'étais déjà pris la tête avec un élève. Tout simplement parce que j'étais sois disant assis à sa place, c'est-à-dire au fond près de la vitre. Ca devait être un ancien élève sûrement. Mon interlocuteur s'était éloigné pour aller s'asseoir ailleurs. Voilà, je l'avais envoyé boulé. Ca, c'était fait. De plus, il n'avait sûrement pas apprécié le petit sourire sardonique que je lui avais adressé. La preuve : il me lança un regard noir en grommelant quelque chose d'incompréhensible. J'avais bien envie de rire rien que pour lui foutre la mort. Mais je me retins. Mon regard se posa sur le paysage. Mon coude était posé sur le bord de la fenêtre et ma tête dans la paume de ma main. Puis, au bout d'un moment, mes paupières se fermèrent. Ca me fait toujours cet effet lorsque je suis dans une voiture ou bus. J'ai toujours envie de dormir. Vu que personne était à côté de moi, je pouvais m'allonger, mais j'avais la flemme de bouger. Donc, je me contentais de rester accoudé sur le bord de la vitre et de me reposer.

- Tch...

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦
Bam ! Ce fut le bruit que je fis en me tapant la tête contre le bord de la vitre. Sur le coup je sursautais, me réveillant d'un coup, secouant par la suite la tête avant de me frotter le front en fermant un oeil. Ouai, je venais de me taper le front contre cette satanée vitre. Mon coude avait glissé du coup cela avait donné ce résultat. C'est que ça faisait mal en plus mine de rien. Mais bon, la douleur allait très vite se dissiper. Je me redressais ensuite, regardant autour de moi. A ma grande surprise, le car était vide. J'étais le seul à encore être à l'intérieur. Evidemment personne n'avait eu l'amabilité de me réveiller pour me dire comme quoi nous étions arrivés. Tss... Je vous jure. On peut faire confiance à personne hein. Un soupire s'échappa de mes lèvres. Puis je décidais de me lever, m'étirant un moment avant de me craquer lentement le cou. Chose que j'avais l'habitude de faire. Une fois que se fut fait, je récupérais mon sac, le mettant sur mon épaule comme un sac de patates, empoignais ma valise puis marchais vers la sortie d'un pas quelque peu pressé. Le chauffeur avait un de ces tronches... Un vrai zombie. Une fois hors du car, qui s'en alla pour retraverser le sombre tunnel, je restais immobile à côté d'un épouvantail bizarre... De bienvenu. Et ben, il ne manquait pas d'imagination dans le coin. Néanmoins, quelque chose attira mon attention et cette chose fut la grande étendue d'eau à la couleur étrange. Oui, le lac était écarlate. Rouge comme le sang. Je ne fis pas réellement attention à la jeune fille qui était là, elle aussi. Elle semblait regarder quelque chose en particulier, en voulant voir ce qu'elle fixait, je vis une falaise à l'aspect de trompe ? Je clignais des paupières, sceptique. Cet endroit.... Enfin, ce paysage était à la fois étrange et magnifique. Je restais là un moment à contempler la falaise avant de suivre les autres élèves en direction du Lycée.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Ca y est. Après quelques minutes de marche, ayant traversé une forêt et un étrange cimetière, je me retrouvais devant le portail du Lycée Yokai. C'était un gigantesque bâtiment sombre. C'était classe comme style. M'oui bon, ça pouvait faire film d'horreur mais c'est ce qui faisait son charme. Je me demandais comment c'était à l'intérieur. Mais.... Evidemment, qui dit rentrée dit aussi foule. Donc pour rentrer dans le bâtiment et aller dans ma chambre aussi, ça n'allait pas être facile. Bon bah, autant bousculer une ou plusieurs personnes pour y aller hein. On ne va pas se gêner. De ce pas, je commençais à me faufiler dans la foule d'élèves, mon sac toujours sur mon épaule et ma valise qui traînait derrière, bousculant par-ci par là et... Tient. Même celui qui avait râlé dans le bus. Je peux vous dire que, lui, je ne l'avais pas bousculé gentiment. Je l'entendis protester une nouvelle fois et me menacer.

- T'as un problème peut-être !?

Je m'étais retourné vers lui en le foudroyant du regard. Au lieu de me répondre il fit comme si rien ne s'était passé. J'esquissais un sourire satisfait avant de retourner à mes petites bousculades.
Puis, au bout d'un moment, je réussis à me dégager de tout ce monde, arrivant devant l'entrée du Lycée. J'étais pressé de me débarrasser de toutes mes affaires pour pouvoir m'installer. J'entrais par la suite dans le bâtiment, montant les escaliers pour me retrouver dans les couloirs du deuxième étage, je partis donc à la recherche de ma chambre. C'est qu'il y en avait beaucoup de portes dit donc.. Heureusement qu'il y avait le numéro inscrit dessus sinon je pense que je serais devenus cinglé. Les couloirs étaient calmes. C'était reposant. Contrairement au brouhaha qu'il y a dehors, ça change. Le seul bruit qu'on pouvait percevoir était celui de ma valise qui roulait derrière moi. Ca encore ce n'était pas dérangeant. Enfin. J'arrivais devant la porte de ma nouvelle chambre. J'allais pouvoir me reposer un peu. Lâchant la poignée de ma valise pour chercher ma clef dans ma poche, je la sortis et la rentra dans la serrure tout en poussant la porte avec mon pied. Celle-ci s'ouvrit, laissant voir la pièce. Et bien, c'était assez spacieux. Je rentrais tranquillement dans la pièce, posant mon sac en bandoulière au pied du lit et ma valise dessus, l'ouvrant par la suite pour y ranger mes affaires et me mettre à l'aise dans ma petite demeure.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Tout était prêt. Mes affaires étaient rangées. Je pouvais enfin être tranquille et me reposer sans que personne ou quelque chose ne me dérange. Et quand je pense à tous ces imbéciles heureux qui étaient encore dehors à ce chamailler pour rentrer. Ca me faisait rire tient. J'étais passé Incognito. En ce moment même j'étais allongé sur mon lit, paupières fermés l'air pensif. En faite, je devais faire une dernière chose avant d'en profiter. Et ouai, je devais envoyer un message à Ice pour lui dire comme quoi j'étais bien arrivé. Il manquerait plus qu'il se ramène au Lycée pour vérifier, ce que je ne veux pas. Je me dirigeais vers la fenêtre, fixant le ciel bleu tout en fouillant dans une de mes poches à la recherche de mon portable, qui ne semblait pas être là... Pourtant, je le mets toujours dans ma poche.

- Mais... Où il est passé ce fichu téléphone ?!

Il n'était dans aucune de mes poches, ni dans mon sac ou ma valise. J'espère que je ne l'avais pas fait tomber quand j'étais dans la foule. Quoique je crois que je ne l'avais pas non plus lorsque j'ai traversé le cimetière et la forêt. Je ne l'avais pas senti dans mes poches. Il ne reste plus qu'un seul endroit à chercher : l'arrêt de bus. Sur ses pensées, je me dirigeais vers la porte et quittais la pièce, prenant quand même le temps de fermer la porte a clef et de mettre celle-ci dans la poche de ma veste avant de me mettre à courir à toute allure dans les couloirs. Tant pis si je bousculais de nouveau quelques élèves. De toute façon, ça m'importe peu. S'ils ne sont pas content, qu'ils me le disent en face pour recevoir un beau coup de poing dans le visage.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Tout en continuant de courir, je traversais le cimetière rempli de corbeaux puis la forêt sans feuilles. C'est que le paysage semblait mort. Vraiment mort. Aucune vie. Seul mes pas se faisaient entendre dans le silence. Même si ce n'était pas si grave que je ne prévienne pas Ice de mon arrivée au Lycée, je tenais à mon portable. Non seulement parce que j'avais de bon souvenirs à l'intérieur mais c'était aussi un cadeau de mes parents tout comme mon couteau suisse ou mon pendentif. Après une longue course, j'arrivais enfin à destination. J'espère qu'il était bien là. Que je n'ai pas fait tout ce trajet pour rien. Je pris une grande bouffé d'air pour reprendre une respiration régulière avant de commencer à marcher tout en regardant autour de moi. Je fus assez surpris en voyant la fille aux cheveux bleus de tout à l'heure. Celle-ci était au bord de la falaise à quatre pattes. Evidemment à cause du vent qui venait du gouffre, on pouvait voir sa culotte. Ce qui me fit légèrement rougir et détourner le regard, continuant de chercher mon portable. Je parvins à le trouver après quelques minutes. Il était au pied d'un arbre. Je l'avais bel et bien fait tomber ici.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

J'esquissais un léger sourire, soulagé et me penchais pour le ramasser, allumer l'écran pour voir si j'avais des appels manqués ou non et le ranger dans ma poche où il y a mes clefs. Je ne pus m'empêcher de jeter un rapide coup d'oeil sur la jeune fille, qui était toujours penché au bord de la falaise. Elle prenait des risques en faisant ça. Elle pouvait glisser et tomber, mais bon, si elle ne faisait pas de mouvements brusques tout irait bien. Alors que je m'apprêtais à m'en aller, j'entendis une voix paniquée appelée à l'aide. Je me retournais, la première personne que je regardais fus la bleuté. C'était elle qui appelait à l'aide. Elle était en train de glisser. J'allais devoir jouer le super héro.

- Putain...

Sans perdre un instant, je me mis à courir en direction de la falaise, espérant arriver avant qu'elle tombe. Heureusement que je n'étais pas loin de la falaise. Je m'arrêtais net derrière elle, venant lui attraper le col de son haut pour la tirer en arrière tout en reculant avant qu'elle ne glisse un peu plus. Oui je sais, je ne suis pas doux, mais autant y aller franchement que de perdre du temps à être appliqué. Une fois hors de danger, je la lâchais et laissa échapper un soupir blasé. Elle avait eu chaud. Parce-qu'une chute comme celle-ci, je ne pense pas qu'on s'en sort vivant. Je la regardais de mes yeux dorés, étant donné qu'elle était de dos assise devant moi et lui fit une pichenette sur le haut du crâne.

- Hey, t'as de la chance que j'étais là. Tu sais que c'est dangereux de traîner au bord des falaises ?

Spoiler:
 

~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥


Dernière édition par Nagumo Haruya le Lun 9 Mar - 8:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rima Seiumi
☠ Small Madness ☠

avatar

Messages : 371
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 21
Localisation : In the snow.. ★

Fiche perso
Espèce: ★ Béhémoth (monstre ancien) / Vampire dragon
Infos perso:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~   Mer 17 Juil - 0:31

~ Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~

Rima & Haruya
 

La vision. L'homme ne peut voir qu'une dizaine d'images par seconde. Heureusement, j'ai une partie vampire, qui me permet de voir un peu plus d'action. Je peux distinguer le paysage et ses détails mieux qu'un simple être mortel. Donc, dans ce genre de situation, c'était de l'action-réaction et je comptais bien réagir face à ça..


Un Ange
Un Démon
Je ne suis pas si sûre ~




Je glissais toujours, essayant de ne pas me débattre pour tomber encore plus. Si personne ne pouvait m'aider -ce qui était pour moi la solution la plus probable-, je devrais faire plusieurs acrobaties et user de beaucoup de mes pouvoirs pour me sortir de cette mauvaise situation qui était tout de même gênante. Si, si, je vous le jure. Etre à deux doigts de s'épuiser pour plusieurs jours, parce qu'une paire de clef est tombée de votre sous-vêtement, tandis que vous admirez le paysage..! C'est bien quelque chose pour me rendre bête et inutile! Et ce n'était pas du tout, la première impression que je voulais quand un de mes collègue tombait sur moi, sinon je pouvais déjà dire Adieu à ma scolarité. Je préfère quitter cette école chère aux yeux de mes parents plutôt que vivre trois ans de honte et de solitude! C'est contre ma tradition de scolarité. Moi je suis gentille, je suis faite pour avoir des amis, des proches sur qui comptaient.. Sans eux je ne suis rien... Etre seul serait mon pire cauchemar, alors non, je ne me laisserais pas faire!

Pour l'instant, je devais me laisser glisser, comme ça, je profiterais de la chute pour m'accrocher à la "trompe" de la falaise et je remonterais à quatre pattes. Ce plan était dangereux, mais le plus sûr. Grâce à mon agilité hors du commun, dut à mon sang vampirique, je pouvais faire quelques acrobaties et là c'était vraiment le bon moment de les utiliser.
Alors que mon cerveau était à fond pour tenter de me sauver avec le moins de dégâts, je sentis une douleur et le paysage devant moi, s'avança ou recula, je ne savais même pas. Par réflexe, je posais une main sur mon cou, sentant une légère douleur. Le col de ma chemise m'avait quelque peu étranger. Mais, heu... Une chemise ça n'étrangle pas...?! Qu'est-ce que ce passe...! Mon dieu, je.. je...!

Aïe.
On m'a frappée...?

Mais..mais.. Mais tout s'explique alors! Ce n'était pas ma chemise qui m'avait sauvé la vie! Mais une personne bien réelle! Alors.. Mon voeux s'était donc exaucée.. Ma prière était montée jusqu'aux oreilles de Dieu!
Je laissais échapper un soupir.. un soupir de soulagement. Ma vie n'était donc pas fichue et personne -sauf mon sauveur- ne m'avait vu. J'allais pourvoir mener une scolarité tout à fait normal... Je n'en croyais pas mes yeux de ce qu'y mettais arrivée.. C'est vrai, après tous mes parents m'on toujours un peu protégée, aujourd'hui était une des seules fois où je devais me débrouiller toute seule. Bon, c'est vrai que mon père m'épaulerais toujours, vu qu'il travaille ici, mais je suis quand même .. plus libre. Mais d'après la situation, je voyais que ce n'était pas la meilleure solution de me laisser seule.. mais bon... On apprend mieux en faisant des erreurs n'est-ce pas..?

Pour l'instant, je devais me laisser glisser, comme ça, je profiterais de la chute pour m'accrocher à la "trompe" de la falaise et je remonterais à quatre pattes. Ce plan était dangereux, mais le plus sûr. Grâce à mon agilité hors du commun, dut à mon sang vampirique, je pouvais faire quelques acrobaties et là c'était vraiment le bon moment de les utiliser.
Peur. En tout cas j'avais bien eu la frousse de ma vie! Ce choc, bah oui pour moi c'était un choc.. Me fit pleurer. C'était nerveux oui, mais je ne pouvais retenir plus longtemps mes larmes. Et mon sauveur allait surement l'apercevoir. De toute façon, en larme ou pas, il me fallait le remercier. Pas qu'un simple merci, non.. J'avais une véritable dette envers lui ou elle.
Après m'être reçus la petite pichenette qui m'avait sorti de mon cauchemar, je me tournais vers la personne en question, les yeux trempés.
Un garçon alors..? C'était bel et bien, Mon sauveur. Ouah.. Comme ça, il sortait de l'ordinaire. Pour moi.. Il était bien plus qu'un camarade de classe. Ne pouvant retenir ma joie, je m'agrippais à lui, lui sautant au cou.

Me ▬ ''M..Merci...Merci beaucoup! J'ai..J'ai eu si peuuuuuuuuuur.."

J'essayais de faire des phrases compréhensibles entre mes sanglots et ma respiration cadencée, finissant pas la lâcher assez rapidement. Puis ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Je ne m'arrêtais plus de pleurer, c'était plus fort que moi. Je me laissais tomber sur mes jambes, essayant de faire disparaitre ces larmes traitresses, montrant ma petite nature.. Mais dans ce genre de situation, je me fichais complètement de mon physique. Tant pis, de toute façon, je pourrais me rattraper mon image plus tard.

Me ▬ "Je.. Je ne.. Je ne croyais pas.. que quelqu'un.. aller venir.. J'ai eu si peur.. Le vide, l'eau rouge.. C'est un cauchemar.."

Ce fut la phrase révélatrice.. Mon coeur battant la chamade dans ma poitrine, je me devais de lui dire. Parler était le seul moyen de me calmer, parce que là..
Je ne ressemblais qu'à une gamine effrayée.


~~~~

(c) Madouce sur Epicode

~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
Joyeux Noël!:
 

by Me & Chrisa Ҩ


Dernière édition par Rima Seiumi le Jeu 29 Aoû - 12:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagumo Haruya
Chasseur De Neige Ailé ♣

avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 19
Localisation : Zu'u Ko Faal Feykro.

Fiche perso
Espèce: ♦ Hybride
Infos perso:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~   Mar 23 Juil - 2:43



Bleuté maladroite rencontre rouquin lunatique

Haruya & Rima
 
Texte



Bon sang.... Quelle idée d'aller se mettre au bord de cette falaise ? De plus qui avait cette forme étrange ? A part pour se suicider, je ne voyais pas d'autres raisons. Et bien, c'est ce qu'on appelle l'imprudence. Heureusement que j'étais dans les parages, sinon adieu. Pour elle, je n'y étais sûrement pas allé doucement, je le sais, mais bon, ça l'avait éloigné de la mort. Un peu plus et je lui aurais arraché la chemise. Néanmoins, j'avais tout de même contrôlé ma force. C'est dans ma nature de faire les choses brusquement et je n'y pouvais rien. En tout cas, elle m'avait bien fait peur celle-là. Je ne tenais pas être témoin d'un accident. Par-contre, je ne pus m'empêcher de jeter un coup d'oeil sur le lac. Pourquoi celui-ci était rouge, rouge comme le sang ? Cet endroit est vraiment bizarre. De tous les endroits bizarroïdes que j'ai visités, celui là devait être le pire. Un léger soupire s'échappa de mes lèvres. Puis, je reportais mon regard sur la jeune fille qui semblait surprise. Il y avait de quoi aussi.

- La prochaine fois, fait gaffe. T'as faillis y passer. T'as eu de la chance.

Maintenant que c'était dit je pouvais retourner au lycée. Elle s'était retournée pour être face à moi. Je la fixais sans rien dire. Je rêve ou elle était en train de pleurer ? D'un autre côté, c'est compréhensible. Elle avait faillit mourir. N'importe qui serait à bout après un tel choc. Ma main vint se poser sur sa tête un petit instant. Je la détaillais rapidement pour me faire comme une petite photo souvenir. Cheveux bleus, yeux bleus... Une vraie shtroumpf. Elle avait l'air d'être un peu plus jeune que moi. Peut-être qu'on sera dans la même classe. On verra bien. Bon... Pour le moment, autant la laisser reprendre clairement ses esprits. Fini le rôle de super héro. Alors que je m'apprêtais à m'en aller, je la vis se jeter à mon cou en sanglot. Je fis un pas en arrière pour garder mon équilibre en clignant des yeux, surpris.

- Héé... Doucement.

-M..Merci...Merci beaucoup! J'ai..J'ai eu si peuuuuuuuuuur..

Je la regardais en coin. Ne bougeant pas. Un peu plus et elle aurait reçu un coup dans le ventre. Un réflexe plutôt brusque je sais, mais ça part tout seul. Si on ne me surprend pas il n'y a aucun risque. Elle m'avait surpris, mais je l'avais vu venir, alors tout baigne. Par contre... Je ne sais pas si elle s'en rendait compte, mais... Elle commençait à m'étouffer à me serrer comme ça. Finalement, elle finit par me lâcher et reculer un peu, les mains sur ses yeux mouillés. Ne la quittant pas du regard, je vins mettre mes mains dans les poches. Je ne savais pas trop réagir en faite. Je ne suis pas doué pour réconforter les filles en pleur. Hm, pas doué pour réconforter tout court.

-Je.. Je ne.. Je ne croyais pas.. que quelqu'un.. aller venir.. J'ai eu si peur.. Le vide, l'eau rouge.. C'est un cauchemar..

Ce n'était pas étonnant. La pauvre.... Elle restait là, assise sur ses propres jambes. N'empêche... Je me demande pourquoi elle avait été au bord de cette falaise et comment elle a pu glisser. La réponse était juste à côté d'elle. Des clés. Tient, c'était les clés des dortoirs. Peut-être qu'elle avait failli les faire tomber dans le lac qui sait. Ouai, c'était sûrement ça. Dans un soupire, je m'agenouillais devant elle et posait de nouveau ma main sur sa tête, tandis qu'elle tentait de reprendre une respiration régulière. Puis, j'affichais un léger sourire plutôt sardonique.

- T'inquiète. C'est terminé maintenant. C'est ce qui arrive quand on fait n'importe quoi.

Après mes paroles, je me relevais, enlevant par la même occasion ma main de sur sa tête pour la lui tendre pour l'aider à se relever. C'est vrai que je suis, certes, quelqu'un d'assez grognon, oui, mais je suis sociable quand même. Il faut seulement ne pas m'énerver. Et puis, je n'allais pas laisser dans cet état après ce qu'il venait de se passer, étant donné qu'elle était encore sous le choc.


~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥


Dernière édition par Nagumo Haruya le Lun 9 Mar - 8:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rima Seiumi
☠ Small Madness ☠

avatar

Messages : 371
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 21
Localisation : In the snow.. ★

Fiche perso
Espèce: ★ Béhémoth (monstre ancien) / Vampire dragon
Infos perso:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~   Sam 14 Sep - 8:12

~ Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~

Rima & Haruya

Après la pluie, le beau temps. Est-ce vrai..? Je n'en sais rien. Cette théorie ne marche qu'une fois sur deux, et encore! C'est vrai quoi.. Un dépressif qui perd sa meilleure amie, ne risque pas d'aller se réconforter dans les bras d'une prostitué, non. Il va plus se tourner vers l'idée d'aller dire bonjour au balcon pour ensuite embrasser le sol.

Pourtant.. les bonnes surprises existent, elles. Reprenons notre dépressif.. Et s'il n'embrassait pas le sol, mais une douceur inconnue...? Il irait peut-être mieux non..?



Once upon a time, une schtrompfs et un carambar.



Peur, oui j'ai eu. Mal, oui j'ai ressenti. Pourtant, bonheur, je t'ai trouvé.
Rima, tu es bien bête. Comme si je ne le savais pas.. Bien sûr que j'ai été idiote.

A vouloir admirer le feu de trop près, je me suis brûlée. Brûlée, pour la toute première fois. On dit qu'il y a une première fois à tout, pourtant j'aurais préféré ne pas avoir affaire à celle-ci. Un coeur plus fragile que le mien, n'aurait pas supporté le choc et aurait passé l'arme à gauche après avoir eu affaire au liquide écarlate, plus effrayant qu'une ombre démoniaque. Mon impression sur mon petit voyage était retranscris par mes larmes, larmes qui ne cessaient de couler.

Etrangement, ma petite frayeur était passée et j'avais retrouvée mon bon sens et tout le reste. Intérieurement. A l'extérieur, j'étais toujours aussi crispée et mon visage était plus effrayant qu'une armée de zombies. Heureusement pour moi, je n'avais aucun maquillage, donc pas de crayon qui coule et qui te donne une scarface. C'était un point positif, je pouvais rester jolie même en pleurant toutes les larmes de mon corps. Mes intentions n'étaient pas de draguer mon petit sauveur, mais de pouvoir rester fière de moi-même dans ce genre de situation. Pour l'instant, j'avais à me cacher. Mais mon être intérieur repris le dessus et mes tremblements se finirent.

Une fois de plus, j'étais complètement ailleurs, dans ma bulle et j'en oubliais mon chevalier. Celui qui avait essayé de me tuer avec le col de ma chemise. Celui qui avait posé une main sur ma tête comme l'aurait fait un père avec son enfant. Celui qui malgré ses pulsions m'avait accepté dans ses bras.

J'avais bien remarquée qu'il n'avait pas l'envie de me prendre dans les bras, mais j'avais eu la chance d'être tombée sur lui. Mon petit corps aurait très bien pu se faire étrangler jusqu'à que mort s'en suive parce qu'un crétin n'avait pas aimée mon petit geste amical. Grâce à sa rapide compassion, j'avais pu reprendre sur moi, retrouver peu à peu le contrôle de mon corps, de ma respiration régulière et des battements incessants de mon coeur. Bref, redevenir la véritable Rima.

A la suite de tout ça, j'en restais sur mes propres jambes, impossible de bouger ne serait-ce qu'un orteil. J'étais quelque peu paralysé. C'est vrai quoi.. J'étais en train de donner ma confiance à un bel inconnu, certes un élève, mais un inconnu. Ma voix tremblait.
De peur de ce carambar ou toujours sous le choc..? Je n'en sais rien.. Pourtant, j'avais l'impression de me sentir mieux, mais mon corps disait le contraire... Je me mentais à moi-même..?

Je levais le regard sur lui, alors qu'il.. souriait..?

He ▬ << T'inquiète. C'est terminé maintenant. C'est ce qui arrive quand on fait n'importe quoi. >>

Je ne le quittais pas du regard, lui et sa main. Je sentais que mes cheveux n'étaient plus en très bon état, mais ça m'était quelque peu égal. Puis sans explication, une vague d'énergie traversa mon corps. Un frisson parcouru la fleur de ma peau. Pourquoi...? C'était surement la première fois qu'un garçon me tendait la main dans de telles circonstances.
Là, je ne pouvais que je me jetais sur l'occasion. Un fin sourire s'installa sur mes lèvres et mon bras droit se leva lentement pour que ma main touche la sienne. Sur le moment, une drôle de chaleur m'envahit. Mais n'ayant aucune envie de faire durer le moment, j'emmagasinais toutes mes force pour tirer le moins brusquement sur sa main et pouvoir, -enfin- me lever. Enfin, je tenais sur mes deux petites jambes. Bon, j'étais plus petite que lui, ça c'est sur.

Un de mes réflexes fut de passer ma main sur la jupe à carreau, venant frotter le tissu pour enlever toute la terre et la poussière qui s'y était installée pendant ma périlleuse aventure. En enlevant mes mains, je vit qu'elles n'étaient plus très propres. Pourtant, je ne m'étais même pas dégoutée. J'affichais un petit sourire vers Lui et me tourna dans le sens inverse, venant prendre lesdit clés, les criminelles. Je n'avais toujours pas de poche, pour une fois, les garder dans mes mains serait la meilleur des solutions.

Je me relevais brusquement pour qu'il évite de voir plus longtemps mon sous-vêtement et fit de nouveau demi tours pour me remettre en face du rouquin, toujours aussi joyeuse. Avec tout ça, j'avais pu enfin reprendre possession de moi-même et j'allais peut-être pouvoir faire connaissance..?
Je souris, ne me forçant même pas. Je souriais naturellement, alors que j'ouvrais la bouche, après tout ça, il me fallait lui répondre, lui expliquer, lui dire.

Me ▬ ''Je.. Merci. Déjà merci beaucoup.. J'ai bien remarquée que j'ai fait l'idiote. Je ne savais pas que l'endroit était aussi dangereux.. merci encore.. Je ferai plus attention la prochaine fois!"

Par pure politesse, je me courbais devant lui, ne lâchant surtout pas mes clefs. J'espérais qu'il n'allait rien dire de plus et en me relevant je dérapais sur un autre sujet.

Me ▬ "Ah en fait, j'ai oubliée de me présenter. Rima. Rima Seiumi."

Je penchais légèrement la tête sur le côté, gardant mon petit sourire. Mais je n'avais plus rien à craindre, mes larmes s'étaient enfin volatilisées...

Et pour longtemps.

...

~~~~

(c) Madouce sur Epicode

~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
Joyeux Noël!:
 

by Me & Chrisa Ҩ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagumo Haruya
Chasseur De Neige Ailé ♣

avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 19
Localisation : Zu'u Ko Faal Feykro.

Fiche perso
Espèce: ♦ Hybride
Infos perso:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~   Sam 21 Sep - 8:34



Bleuté maladroite rencontre rouquin lunatique

Haruya & Rima
 
Texte



Je ne lui en voulais pas. Pourquoi lui en vouloir ? Juste parce-qu'elle avait fait "l'idiote" et avait failli se tuer ? Hm, non. Parce-qu'elle avait fait ça pour récupérer ses clés. C'étaient elle les vraies coupables. Un peu plus et elles tombaient dans cet étrange étendue d'eau écarlate, emmenant cette jeune fille avec elle. J'avoue que, lorsque je l'ai vu glissé, j'ai cru que j'allais faire une crise cardiaque ou que j'allais être paralysé, mais non.

Au contraire je suis arrivé à temps pour l'empêcher de tomber. Encore heureux tient. Je ne tenais pas être témoin d'une chute pareil. Tellement j'avais été stressé je l'ai éloigné brusquement de cette falaise à l'aspect étrange. Une falaise trompette. Mais maintenant, le danger était écarté et elle était saine et sauve. J'étais rassuré. Je pouvais enfin déstressé. Non seulement parce-que j'avais retrouvé mon portable  et que j'avais sauvé cette fille.

Elle sanglotait. C'était compréhensif alors je ne dis rien. La regardant silencieusement. Le temps qu'elle se calme, il fallait quelques minutes. En attendant je lui proposais de se relever en lui tendant la main sans la quitter du regard. Vu de près je ne pus m'empêcher de la trouver mignonne comme fille. Une shtroumpfette, mais mignonne. J'avais bien le droit de la trouver mimi non ?

J'aperçus un fin sourire sur les lèvres de cette dernière. Elle ne pleurait plus. Elle semblait avoir retrouvé ses esprits. Tant mieux. J'attendis qu'elle me prenne la main, sentant sa main toucher la mienne pour ensuite l'attraper, je ne bronchais pas. Tirant un peu de mon côté pour qu'elle se lève, je lui lâchais ensuite la main quand ce fut fait. Je constatais alors qu'elle était plus petite que moi. Qu'est-ce que je disais... Une vraie shtroumpfette.

Un soupir s'échappait de mes lèvres. Quelle aventure... J'espère qu'elle fera attention dorénavant. Je ne serais pas toujours son sauveur. Je l'observais sans rien dire, mettant mes mains dans mes poches tandis qu'elle enlevait les saletés sur ma jupe avec sa main avant de se retourner pour se pencher et récupérer ses clés... Je ne sais pas si elle se rendait compte, mais je voyais du coup son sous-vêtement. Ce n'était pas la première fois d'ailleurs.

Néanmoins elle semblait s'en être rendu compte car elle se redressa soudainement pour de nouveau me faire face. Je pouffais de rire d'un air moqueur. Je ne pouvais pas m'en empêcher. C'était plus fort que moi. J'avais bien remarqué sa mine joyeuse et son sourire. Chose qui me gênait faiblement, mais je ne le montrais pas.

Je n'avais pas l'habitude qu'on me fasse ce genre de sourire. Un sourire joyeux, reconnaissant. Peut-être parce-que c'était la première fois qu'une personne - hormis mes parents - m'adressait un sourire comme celui-ci. Après tout j'étais plus le genre de personne à attirer la colère des autres qu'un sourire.

- Je.. Merci. Déjà merci beaucoup.. J'ai bien remarquée que j'ai fait l'idiote. Je ne savais pas que l'endroit était aussi dangereux.. merci encore.. Je ferai plus attention la prochaine fois !

Je ne répondis rien à ses paroles. Elle venait de se courber en avant comme le ferais une personne face à un empereur. Un faible sourire s'affichait sur mes lèvres tandis que je fourrais mes mains dans les poches de mon jean. Elle reconnaissait qu'elle avait l'ait l'andouille, c'était un bon début.

- Ah en fait, j'ai oubliée de me présenter. Rima. Rima Seiumi.

Rima...? Hm, c'est un joli prénom. Ca lui allait bien. Elle avait l'air très sympathique comparé à ma petite personne, grognon, arrogant et colérique. M'enfin je ne la connaissais pas alors je ne pouvais pas confirmer. Il était temps de faire connaissance.

- Haruya Nagumo pour ma part. Retient bien mon nom.


~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥


Dernière édition par Nagumo Haruya le Lun 9 Mar - 8:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rima Seiumi
☠ Small Madness ☠

avatar

Messages : 371
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 21
Localisation : In the snow.. ★

Fiche perso
Espèce: ★ Béhémoth (monstre ancien) / Vampire dragon
Infos perso:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~   Sam 28 Sep - 8:12

~ Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~

Rima & Haruya
 

Ami. Personne qui reste à vos côtés, que vous appréciez et vice versa. Un(e) ami(e), tient à vous, donc ne vous jete pas comme une vielle chaussette, non, lui ou elle restera à jamais avec vous. Un(e) ami(e), rigole, délire. Vous deux, vous faites les 400 coups dès que possible. Vous rigolez face au directeur qui vous gronde, puis vous fuyez, poursuivit par les gardes, etc. Si vous avez un bonbon de 1centimètre, vous le couperez en deux pour votre ami. Entre ami, il y a des câlins et des bisous. Quand vous allez mal, que vous êtes dans une situation dangereuse... votre ami(e) sera toujours là pour vous. Parce qu'il vous aime et vous aussi.
 
 
Il est temps.. Il est temps..

 
 
Une drôle de douceur. Une drôle de douceur était enfouie au fond de moi.
Oui, cette phrase est un peu bizarre, mais ce n'est que la vérité. Mais Elle, n'est pas la plus bizarre dans toute cette histoire..
 
Le seul hic, c'est qu'avec des gens, des purs inconnus, je n'allais pas aussi bien. Au contraire. A chaque visite chez moi, les gens, je ne les approchaient pas. Je restais bien dans mon coin, venant juste les saluer. Mais ce n'est pas de ma faute! Ils m'effraient tous.. Et j'avais peur qu'ici, ça fasse la même chose, que j'ai la même réaction, la même peur..
Mais non! Pour l'instant, tout allait bien... Je n'avais pas à me cacher, le petit carambar en face de moi était purement inoffensif. Je n'avais pas à avoir peur, à être effrayée, tout allait bien. Tout était bien rose bonbon. En apparence du moins.
 
Et ma tendre mère m'a toujours prévenu de ne pas me fier aux apparences.. Donc, je suis peut-être gentille mais j'ai ce qu'il faut, où il faut, alors attention à lui. Je me devais de le surveiller de très près et au moindre faux pas, bim, le chat sortirait ses vilaines grigriffes. On me dit souvent, que je ne donne pas assez de confiance aux autres et que je suis à la limite de la paranoïa. J'ai toujours ignorée royalement ces personnes-là, et fait ma vie, sans rien changer. Je fais ce que je veux, et ce n'est pas de petits immatures qui apprendrons au vieux singe à faire la grimace..
 
Il n'arrêtait pas de me fixer et cela en devenait presque gênant. J'ai horreur qu'on me regarde alors que je suis juste à côté. J'avais un problème ou quoi? Mon visage était peut-être déformé? Une étiquette fuyait le vêtement? Je n'en savais rien et à cause de son regard gênant mon rythme cardiaque s'accéléra de nouveau, me faisant gentiment stresser. Pourtant, j'avais horreur de ça aussi! Dès que ça commence, on dit que ça ne s'arrête plus. Et si je continuais sur cette voie, mon coeur allait lâcher prise. Que faire, que faire.. Ma respiration était normale, elle. Un point positif. De plus, je n'avais normalement, rien à craindre d'une crise d'angoisse et d'un blocage de respiration donc.
 
Enfin bon, j'avais bien trop de pensées morbides en tête pour la situation. Je ne devais pas stresser, il était sympathique, amical. S'il voulait me faire du mal, j'aurais déjà mal! Aller Rima, courage!
 
Oui, c'était bien les paroles de mon fort intérieur. Je stressais, j'avais peur et tout le tralala. Pourtant, il n'y avait aucune raison. Mais bon, ça c'est moi et je sais comment me calmer. Surtout que ce.. "carambar" m'avait quand même, fait confiance lui. Il m'avait aidé sans rien dire, il avait sauté dans le tas sans savoir s'il venait de tomber dans un piège ou non. Ce jeune garçon, lui m'avait bien sauvé la vie, alors il n'avait aucune raison de vouloir me la retirer. Surtout, qu'ensuite, il m'a de nouveau aidé, à me relever. J'étais entière et debout, sans séquelles. Je n'avais aucune raison de le craindre!
 
En nettoyant mon derrière poussiéreux, je venais de tilter un point, surement de la plus haute importance. Que la personne en face de moi, était un homme, un vrai. Donc, s'y j'avais eu affaire à un psychopathe je serais surement morte! Voilà! Le commentaire parfait pour mettre un panneau stop dans la face de mon coeur. Oui, c'était peut-être stupide, mais avant de tirer un rapport trop hâtif de lui, je me devais de faire connaissance, de discuter un peu. Surtout qu'il avait l'air motivé pour, moi aussi, donc l'affaire devrait être close...?
 
Ce fut au moment de mon redressement brusque, que j'arrêtais de parler à moi-même, me concentrant plus sur lui, que ce soit physiquement que dans la tête.
 
Il soupirait, il riait, il souriait. Un être vivant banal, quoi. Il avait quand l'air, plus détendu que moi, celui-là. Il était pénard, sur ces deux grandes jambes. Il n'avait pas le regard d'un pervers ou d'une personne avide de pouvoir, non. Il était très banal, et ce fut un autre point positif pour mon rapport. Un point pour lui.
 
Quand je prononçais mes premiers mot sur un ton plus calme, il n'avait pas riposté. Hors mis le faite qu'il mit ses mains dans ses poches de jean, aucune réaction brusque n'était à noter. Il était vraiment très calme, et je sentais déjà une pointe d'admiration envers lui. J'étais motivé pour m'en faire un ami.. mon premier même.
 
Au moment où nos deux personnes se trouvaient en face, l'air de rien, une brise fraîche salua mes cheveux et les siens, ce qu'y m'obligea à remettre mes mèches bleues derrière mon oreille. Pourtant, malgré cela je ne perdis pas mon sourire. Un sourire aussi naturel ne partirait pas comme il le souhaitait. Il fallait une véritable raison et pour l'instant, il ne devait craindre qu'une seule chose, de monter jusqu'à mes oreilles. Bon, j'avais peut-être l'air d'une débile mais, tant pis. Après tout, vaux mieux être naturelle qu'une poupée en plastique aux fausses expressions corporelles.
 
Puis se fut enfin le tours des explications ou plutôt des présentations. J'ouvrais donc le bal, ne citant que mon prénom et mon nom avant que ma voix parte en n'importe quoi. Oui, car l'air de rien, je n'étais pas très à l'aise à l'oral, avec des gens inconnus. Ayant tout le temps peur de faire des fautes et dire des choses incompréhensibles, j'espérais qu'il n'avait rien contre les phrases avec un faible construction grammaticale. Quand j'eux fini, je me dandinais légèrement sur place, chantonnant dans ma tête pour rester le plus zen possible. Mais la chanson se bloqua quand les lèvres du prénomme Nagumo, bougèrent enfin.
 
Nagumo Haruya donc. Beau nom. Que je ne risquerais point d'oublier.
 
Comme réponse rapide j'affichais de nouveau un petit sourire en sa faveur avant de m'étirer les bras, lui répondant  de nouveau mais, oralement, avec une jolie voix.
 
 
Me''Je suis enchantée, Haruya-kun. D'ailleurs, je te rassure direct, je ne risque pas d'oublier ton nom. Après ce qu'il m'est arrivée, il risque plus de trotter dans ma petite caboche que de fuir par mes oreilles."
 
Après avoir fait sortir un petit crac de mon coude gauche, je posais mes mains dans mon dos, comme à mon habitude, me courbant un peu en me balançant le temps d'une dizaine de secondes, fredonnant un air de musique classique célèbre.
 
Me ▬ "Dis-moi Haruya, ... comme il est encore tôt et que nous sommes le jour de la rentrée, jour d'intégration, donc libre.. Que.. enfin si ça ne te dérange pas, que dirais-tu de bouger un peu..? Comme par exemple, visiter cette terrible forêt qui se trouve derrière toi..?"
 
Sur la fin de ma phrase je pointais mon menton vers les arbres sombres derrière lui, comme pour lui montrer la destination. Enfin j'espérais qu'il accepterait et que j'avais réussis à lui avoir parlée convenablement.. Qu'il ne me prenne donc pas, pour une de ces idiotes qui ne savent pas faire une phrase sans fautes.
 
Pour finir, j'arrêtais mon balancement pour me mettre en face de lui, la tête légèrement inclinée, avec ce petit sourire en coin de bouche.
 
Je n'avais ni peur, je n'étais plus stressée. Mon coeur battait normalement et ma poitrine se levait régulièrement. Je n'avais pas transpirée et mes habits étaient à leur place, dans la bonne position. Mes clés, elles, étaient dans ma main, sans bouger.
 
D'après mon rapport numéro 1, je suppose que ce garçon qui se trouve en face de moi, est un garçon magique.
 
 
~~~~

(c) Madouce sur Epicode

~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
Joyeux Noël!:
 

by Me & Chrisa Ҩ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagumo Haruya
Chasseur De Neige Ailé ♣

avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 19
Localisation : Zu'u Ko Faal Feykro.

Fiche perso
Espèce: ♦ Hybride
Infos perso:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~   Sam 23 Nov - 5:45



Bleuté maladroite rencontre rouquin lunatique

Haruya & Rima

Texte



Les présentations sont maintenant faites. Mon nom.. Elle devait bien le retenir. Je n'aime pas me répéter alors autant qu'elle s'en souvienne même si elle ne risquait pas de l'oublier après cela comme je n'oublierais pas le sien. Rima Seiumi. Je dois avouer qu'elle était mignonne. Très mignonne.. Bah quoi ? C'est vrai ! Elle est pas mal. Une shtroumpf. Toute bleue. Une shrtoumpfette toute bleue qui est en sécurité et qui peut continuer sa petite vie. Je suis le genre de mec qui aide ceux qui en ont besoin.. Selon mon humeur et il se trouve qu'aujourd'hui je suis de bonne humeur. Je n'ai pas envie de m'énerver. Alors que si ça aurait été le contraire.. Je l'aurais aidé, certes, mais je ne serais pas resté là. Je serais partis sans dire un mot ou je l'aurais rabaissé sans cesse rien que pour connaître ses réactions et m'amuser un peu.

Hm, non.. Ce que je veux c'est me défouler. D'explorer. De voir de nouvelles têtes. Gambader en somme. Montrer qui je suis ? Pour cela j'ai tout mon temps. D'ailleurs.. Rima aura tout son temps pour me connaître tel que je suis tout comme j'aurais le temps de la connaître, elle. Je ne suis pas pressé. Tranquille.. Tout se déroulera tranquillement. Elle paraissait gênée. Pourquoi ? je n'en sais rien. Fragile. Je la sens fragile.. Malgré ça, je ne m'en fais pas. On dit qu'il ne faut pas se fier aux apparences et c'est vrai. Je suis dans un lycée pour monstres, non ? Alors cette fille en face de moi est sûrement une créature tout comme les autres lycéens et lycéennes dans cet établissement et moi.

- Hm ?

En dépit de la certaine gêne qu'elle ressentait en ce moment, je la scrutait toujours. Ah ! Je crois savoir.. C'est le fait que je la regarde sans cesse qui la met dans cet état ? Voyons.. Elle ne devrait pas être gêné. Au contraire ! Je lui apporte non seulement mon attention, mais aussi mon aide. Elle n'a aucune raison de me craindre tant que je ne suis pas sur les nerfs ou dans ma période de folie. Une légère brise se fit sentir, faisant alors virevolter quelques unes de mes mèches comme les siennes. Je ne fis aucun geste comparé à la bleutée face à moi. Elle remettait ses cheveux en place, chantonnait, bougeait, s'étirait.. Elle ne tenait pas en place jusqu'à ce qu'elle prenne la parole avec un joli sourire.

- Je suis enchantée, Haruya-kun. D'ailleurs, je te rassure direct, je ne risque pas d'oublier ton nom. Après ce qu'il m'est arrivée, il risque plus de trotter dans ma petite caboche que de fuir par mes oreilles.

C'est beau à entendre ça ! Au fond ça me flattait. Un sourire satisfait apparu sur mon visage. Fier. Elle recommençait à se dandiner en chantonnant. C'était.. Agréable à entendre. J'avoue qu'elle a une jolie voix. Non seulement d'être adorable elle possédait une belle voix. Que c'est paisible.. Malgré cela je n'avais pas envie de m'endormir ici, près de cette étrange falaise.

- Pruzah.. Tant mieux ~

Rima allait sans doute me demander ce que signifiait ce mot. J'avais la fâcheuse manie de prononcer des mots en draconique sans que je m'en rende compte. Je retirais mes mains de mes poches pour m'étirer longuement, me frottant ensuite les yeux comme le ferait un gamin fatigué avant de me craquer doucement le cou, fermant pendant quelques secondes les paupières.

- Dis-moi Haruya, ... comme il est encore tôt et que nous sommes le jour de la rentrée, jour d'intégration, donc libre.. Que.. enfin si ça ne te dérange pas, que dirais-tu de bouger un peu..? Comme par exemple, visiter cette terrible forêt qui se trouve derrière toi..?

J'ouvris les yeux en l'entendant, clignant des yeux avant de me redresser pour me tourner vers la direction qu'elle me montrait. La forêt donc.. C'est vrai qu'elle n'était pas vraiment vive cette forêt. Sombre. Voilà comment je la désignais. Hm.. Tant qu'on bouge un peu au lieu de rester planté là comme l'épouvantail là qui te dit bienvenue à l'arrêt de bus, ça me va. Autant profiter de cette journée d'intégration !

- Pourquoi pas. Allons inspecter les lieux pour s'occuper ~

La bleutée avait cessé son activité pour venir en face de moi et m'adresser un sourcil. Je posais mon regard doré sur elle pendant un instant puis laissais échapper un faible pouffement avant de lui ébouriffer sa chevelure bleu pour ensuite me mettre en marche vers cette forêt sinistre. Mon portable était là. J'étais avec cette Rima Seiumi et nous avions une journée de liberté complète. Eh bien, ça s'annonce bien cette année !


~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rima Seiumi
☠ Small Madness ☠

avatar

Messages : 371
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 21
Localisation : In the snow.. ★

Fiche perso
Espèce: ★ Béhémoth (monstre ancien) / Vampire dragon
Infos perso:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~   Jeu 26 Déc - 14:32

1,2,3 j'irais au bois avec toi! Avec toi. Oh oui. Je commençais bel et bien cette année sur un bon pied. Sans être prétentieuse pour autant, j'étais fière de moi. Commencer avec une nouvelle amitié, alors qu'étant protégée je n'avais jamais eu de vraies amitiés..? Il le fallait bien des fois. Se détendre, et pour de vrai! Mais qui dit forêt, dit danger.. En serais-je capable? Ou attirerais-je le gourou des bois? A voir!

Un soutient, moral et physique!


Vraiment, je n'avais plus à me plaindre. Ce nouveau paysage que je méprisais tant à donc disparu! Aurais-je brisée les liens qui me ramenaient vers la fausse réalité? Je serais libre, et pour de vraie? Mes parents auraient laissé leur petit oisillon sortir seul de son nid? Je le pense oui. Et c'était bien clair et net, comme des ailes sur un démon. Qui dit liberté, dit joie! Je pourrais enfin exprimer mes véritables sentiments.. Who.

Après une telle épreuve j'étais si perdue sur le plan émotif, que même Haruya-kun ne pouvait rien faire. Or mis supporter mon agitation, je pense qu'il est incapable d'autre chose face à une furie. Oui, une tornade bleue que je suis! Et je l'assume. Une telle découverte ma fait .. un déclic dans la tête. Une sorte de porte qui s'ouvre sur le monde et qui me permet d'être une jeune lycéenne comme tous! En venant ici, je craignais bien le pire.. J'avais peur que tout et n'importe quoi m'arrive. Les monstres sont censés être de gros lourds insensibles, bagarreurs.. Rien qu'en me criant dessus, je me pétrifie. En même temps, quand une grosse bouche pleine de dents et d'odeurs putrides s'approche de vous, ce n'est pas agréable.. Enfin je pense quand même! Hé bien chez moi, c'est le même, mais en pire, bien pire. Je sais, je sais, je l'assume mais.. Comment le dire aux autres? Ils se moqueraient bien trop de moi! Voilà j'ai un coeur et je suis sensible. C'était moi, en arrivant à Yôkai

-------------------------------------

Et puis tu es arrivé, Haruya. Tu m'as bien sauvé, pas de la mort, mais d'une presque mort qui a permis mon éclaircissement sur le monde environnant. Tu me vois donc sous un nouveau jour et je t'en remercierais à tout jamais..
Je nageais toujours dans mes pensées, rêveuses, heureuse. Il était si souriant, il avait tellement confiance en lui que j'éprouvais presque une sorte de jalousie. Peut-être qu'il m'accepterait en.. "amie." C'est vrai quoi, il est gentil avec moi et ses yeux en disent beaucoup plus qu'il ne croit. Il est moqueur, mais rassurant. Je suis au milieu et je prends sur moi.

C'est vrai que depuis tout à l'heure j'avais un peu la bougeotte, je dansais en fredonnant, je rigolais, je l'entraînais avec moi.. Mais bon pour une arrivée, il fallait bien un brin de joie!
C'était fini, il n'était plus possible de m'arrêter. Mon envie était telle que je perdais presque le contrôle de mes mouvements. C'était comme si le vilain petit canard se moquait de tout le monde devant son ami l'oie. Tous les deux, autonomes, se promenaient seuls et ricanaient. Ils se fichaient de tout! L'insouciance c'est bien, mais jusqu'à un certain niveau. Sinon le vilain loup viendra pour dévorer les deux oisillons..

Je continuais mon speech, avec autant d'émotions dans mes mouvements, me présentant moralement en posant ma graine d'humour. Je voyais que cela lui plaisait bien ce qui faisait pour moi une raison pour continuer. Je ne m'arrêtais plus, nos regards se croisent en éclats de joie et bientôt de rire, fixant la forêt de tant à autres.

-------------------------------------

Je finis enfin, tandis qu'il répondait. Tout était compréhensible pour moi, sauf un mot étranger qu'il employait. Je haussais les épaules, ignorante. Peut-être que c'était un remerciement, qui sait. J'attendais sa réponse bien positive avant de déployais mon sourire vainqueur et mes yeux brillants sous le soleil matinal.


Je finis enfin, tandis qu'il répondait. Tout était compréhensible pour moi, sauf un mot étranger qu'il employait. Je haussais les épaules, ignorante. Peut-être que c'était un remerciement, qui sait. J'attendais sa réponse bien positive avant de déployer mon sourire vainqueur et mes yeux brillants sous le soleil matinal.


Il me fixait et alors que je voulais lui donner une grosse étreinte avec joie, je sentais une drôle de main se poser sur ma tête. Mes cheveux partant en l'air, je clignais des yeux. Comment avait-il osait le mal autruit! Vilain Haruya, vilain rouquin!
Comme réponse, je ne lui faisais que ce qu'il méritait. Une langue bien pendue et un oeil expressif accompagné d'un soupçon de rire. Il entamait la marche et je le suivais, le dépassant affreusement à cause de mes sauts de biche. Non, je ne me prenais par pour un cerf, mais en sautillant de la sorte, je décompressais. Les arbres se rapprochaient rapidement et même si les rayons lumineux traversaient leurs cimes, l'obscurité était bien là.

Je continuais donc devant lui avant de faire demi-tour pour être en tête-à-tête. Marchant à reculons je continuais mes rires envers lui. Cet épanouissement est bien destiné à lui. C'était ma façon de le remercier.

Moi, je n'étais jamais à l'aise avec l'oral, alors faisons autrement!
Mon aura de monstre virant au bleu brillant, pleine de joie positive, elle se mit à attirer les bestiaux. Effectivement, durant mon déplacement vers la forêt en marche arrière, un adorable rouge-gorge vint se poser sur ma tête. Ne lui ayant pas répondu avec des mots tout à l'heure, je voulais me rattraper un peu.

''Haruya-kun! Regarde! Il s'est posé sur moi!"


Sans demander plus, j'arrêtais mes pas et pris le petit oiseau entre mes mains. De nouveau, je courais gaiement vers mon cher ami, l'animal qui piaillait avec autant de joie que moi.

Je soulevais mon colis vers ses yeux, une expression différente s'affichant sur mon minois, encore plus euphorique que l'autre fois. Ce contraste marchait bien avec le décors de derrière, la forêt se trouva désormais à deux pas. Fallait-il y pénétrer ..? Etait-ce une bonne idée finalement?

-------------------------------------

''Regarde comme il est mignon..! Cuicui petit oiseau, cuicui.."


~† ~† ~


[HS: Déjà je m'excuse du retard et j'espère que le texte conviendra, si quelque chose cloche fait moi signe ^^ Ensuite j'ai juste postée le rp pour que t'impatiente pas, mais promis je remettrais le code plus tard et j'arrangerais :p]

~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
Joyeux Noël!:
 

by Me & Chrisa Ҩ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagumo Haruya
Chasseur De Neige Ailé ♣

avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 19
Localisation : Zu'u Ko Faal Feykro.

Fiche perso
Espèce: ♦ Hybride
Infos perso:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~   Dim 5 Jan - 2:09



Opposés, Rouquin & Blondasse

Remon & Haruya

Texte



Un petit lapin. Non.. Une petite lapine. Cette fille était une petite lapine toute bleue qui ne peut s'empêcher de sauter de partout pour exprimer son humeur. Elle paraissait inoffensive et enfantine. Elle ne pouvait s'empêcher de sautiller près de moi et de me tirer la langue après que je lui ai ébouriffer les cheveux. J'avais vraiment l'impression d'avoir une biche avec moi.. Ou même un enfant qui me considérait comme son frère.

Moi, je ne me pressais pas. Bien au contraire. Mon rythme était tranquille. Les rayons su soleil semblait montrer notre chemin près de la forêt. Forêt qui était pourtant sombre et dont les arbres étaient dépourvus de leur feuillage. On pourrait presque croire que c'est tiré d'un film d'horreur. M'enfin, il y a pire. Qui sait comment se sera lorsqu'on y sera. Eclairé par les rayons solaires ou toujours sombre avec ces arbres morts ? A voir.

Je la vis alors me faire face, marchant à reculons tout en riant. C'est bientôt moi qui allait rire si elle se cassait la figure par terre. Soudain, une petite chose vint se poser sur la tête de Rima. Un oiseau visiblement. Un rouge-gorge pour être plus précis. Cette bête sifflotait sans crainte sur la bleuté tandis que cette dernière s'écriait :

- Haruya-kun! Regarde! Il s'est posé sur moi!

Ouai.. Elle me faisait vraiment penser à une enfant enjouée. J'avoue que c'était adorable.. Oui, moi, Haruya Nagumo, je trouvais ça adorable. Pour une fois que je ne battais pas et que je ne rabaissais personne.. D'un autre côté, j'étais de bonne humeur et je n'avais pas vraiment envie de chercher les problèmes en ce moment même.

- Je vois ça.

Je m'arrêtais. Elle s'arrêta. Prenant le petit animal dans ses mains avant de courir joyeusement vers ma personne avec le rouge-gorge. Celui-ci partageait sa joie avec ma camarade, piaillant gaiement. Cette fille.. J'allais la surnommé Pocahantas tient. Je clignais des paupières lorsqu'elle souleva sa trouvaille devant mes yeux. Euh.. Oui oui. Je le voyais parfaitement ce machin. Enfin, cet oiseau..

- Regarde comme il est mignon..! Cuicui petit oiseau, cuicui..

Je regardais alors l'animal qui continuait de piailler. L'expression de bonheur sur le visage de Rima s'était amplifiée. Signe qu'elle se sentait bien. Était-ce une impression ou elle me considérait pour son sauveur ? Etrange cette schtroumpfette.. La forêt sinistre n'était plus qu'à quelques pas de notre position. Dire que j'avais dû la traverser pour revenir ici..

En attendant, mon attention s'était reporté sur elle et l'oiseau. Un faible sourire s'affichait sur le bas de mon visage tandis que je me grattais l'arrière de la tête avec ma main, laissant l'autre dans la poche de mon jean. M'oui, j'étais décontracté en quelque sorte.

- Geh, qu'il est mignon ce rouge-gorge.. Je vais t'appeler Pocahantas, toi, maintenant. L'amie des animaux.

Spoiler:
 



~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bleutée maladroite rencontre Rouquin lunatique ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'albinos et le rouquin [en cours]
» [Recherche] Remoraid/ Octillery lunatique
» Hateya , Lunatique Felinae
» [Résolu] queulorior lunatique
» Ça va exploser ! - Fred

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Capu Next Génération :: Lycée Yôkai :: Extérieur du lycée :: Falaise-
Sauter vers: