Capu Next Génération
Bienvenue dans ce lycée où les monstres sont rois ♪♥️

Souvenez-vous du temps ancien où déjà les monstres et humains vivaient en semi-harmonie dans ce lycée, il y a plusieurs années de cela...
Aujourd'hui, les enfants de ces anciens élèves font leur entrée dans cette académie mystérieuse, loin du pays des Bisounours ♪♥️

Que seras- tu ? Ange ou démon ? Rejoins-nous pour le savoir ~ ^w^
Capu Next Génération
Bienvenue dans ce lycée où les monstres sont rois ♪♥️

Souvenez-vous du temps ancien où déjà les monstres et humains vivaient en semi-harmonie dans ce lycée, il y a plusieurs années de cela...
Aujourd'hui, les enfants de ces anciens élèves font leur entrée dans cette académie mystérieuse, loin du pays des Bisounours ♪♥️

Que seras- tu ? Ange ou démon ? Rejoins-nous pour le savoir ~ ^w^
Capu Next Génération
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Vous avez aimé la version normale de Capu Chuu ? Alors venez visiter notre Next Génération, après les parents, voici les enfants qui font leur entrée au lycée Yokai !
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

 

 Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sanae Shinkujuu
Bloody Rabbit
Sanae Shinkujuu

Messages : 101
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 30

Fiche perso
Espèce: Lapin-garou
Infos perso:
Inventaire:

Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Empty
MessageSujet: Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku]   Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Icon_minitimeVen 8 Nov - 2:17



« Dans la gueule du loup ! »

Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] 187182signa2




M

ystère, voilà ce qui l'amenait en ces lieux. Contrée sauvage délaissée par l'homme et la faune classique, ce bois ne lui inspirait nullement confiance. On racontait tout un tas de rumeurs, toutes plus farfelus les unes que les autres. L'une d'entre elles piqua la curiosité de notre détective. Une affaire de disparitions non élucidées. Les officiers u coin semblaient impuissants, elle ne les blâma guère. Après tout s'il s'agissait de yokai et non d'une meute de loups ou autre chose, alors aucun humain ne pourrait percer le mystère. C'est avec cet état d'esprit qu'elle avait quitté le confort du lycée pour gagner la véritable jungle, le monde extérieur où elle était livrée à elle seule. Partout il n'y avait qu'odeurs de pins, verdures et silence. Le paradis pour un animal, elle était comme chez elle, bien sereine en sa promenade. Elle en oublierait presque sa mission, une enquête préliminaire. Si ses recherches se montraient concluentes, elle en réfèrerait à son aînée, Scarlet Shizuka qu'elle adulait.

Ainsi, ayant endossé son légendaire son uniforme (ici) qui la fit connaitre comme fouineuse acharnée au collège, Sanae osa s'enfoncer dans cette forêt inquiétante. La fuite du temps lui échappa, si paisible et envieuse de gloire. Elle désira être reconnue pour sa passion. Et si au passage son professeur pouvait s'enticher d'elle comme disciple, ce serait l'apotéose. A force de rêverie, elle fini par perdre ses repères. Le feuillage des hautes cimes avalaient le soleil, ne laissant filtrer que de fines douches de lumières ça et là. Fort heureusement, la belle était douée de nyctalopie alors qu'il fasse jour ou nuit, cela ne changerait rien. L'audacieuse donzelle partait à l'aventure sans carte ni guide, juste son flair pour pister l'étrangeté. Voilà que celle-ci survint, un craquement de fagot trahit un rôdeur impotent. Soit on ne voulait pas d'une fouineuse, soit il s'agissait d'un détraqué. Elle ne chercha pas à savoir et prit la poudre d'escampette.


« Qui va là ? » Aucune réponse de l'entité la prenant en chasse.

Foulées après foulées, cette cavale en forêt n'en finissait plus. L'étendue sauvage lui sembla de plus en plus oppressante, surtout avec ce poursuivant infatigable. Il devait s'agir d'un animal également. Car autrement, un simple chasseur humain se sera effondré, ou bien il aura rebroussé chemin. Toujours fut-il qu'on l'avait prise en chasse et ne comptait pas la laisser filer si facilement. La lapine était douée d'une fabuleuse condition physique, capable de courir sur des distances folles à l'aide de son incroyable endurance, et ceux à une vitesse de pointe détonante. Plus vive qu'un loup elle fondait dans les broussaille, évitant troncs et racines pour fuir toujours plus. Voilà qu'elle bondit par-dessus un arbre couché, certainement déraciné, le soulier se souillait dans la boue d'une fraiche flaque. Loin de l'ennuyer, ceci ne l'arrêta et elle repartait au galop en amont de la forêt en pente. D'après des rumeurs, que véhiculaient les épouvantreux et des voyageurs désorientés, se tiendrait une lugubre bâtisse. Une ruine où planait le mystère, ce dont notre détective amateur devait se charger, en solitaire comme toujours.

Elle couru comme jamais, pensant semer son poursuivant. S'il avait du flair, il pourrait la suivre aisément. Autrement son sprint éclair lui assurér son évasion. A ce péril écarté, elle tombait en un nouveau. La robe vieilotte de cette demeure lugubre manqua de lui glacer les sangs. Le vent hurlant entre ces planches pourries et ces carreaux brisés. Le point fort de cette levée des vents molle, ferait que son odeur serait envoyée dans une toute autre direction. Ainsi l'on ne devrait plus l'ennuuyer. Elle était restée de marbre devant l'horreur du paysage macabre. L'aspect féérique et champêtre du point de départ s'était ici évanouie. Sanae semblait imperturbable, les sens en alerte, la sentinelle fit vote face vers les feuillages tandis qu'une ombre s'avançait. Aucun indice par l'odorat, devant ce harcèlement, la Shinkujuu brandit son bras gauche en mimant de la main un révolver. Toute fois aucune lueur d'écarlate n'illumina la gueule du canon. Son ton fut aussi glacial que ses traits du visages. Elle ne fit rien contre le soulèvement de sa jupe.


« Dois-je me répéter ? A tout comportement suspect sa méthode de pacification drastique. »

Crédit: Cali' in Epicode

~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
You are under arrest. Or you prefer sez to Bloody Rabbit ?
Ost : ~ Ivestigation theme ~ Walking Nightmare ~
Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] 120628signa
Folle garde robe : Commitee Skin ~ Ei' promotion (karaoké)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Empty
MessageSujet: Re: Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku]   Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Icon_minitimeSam 9 Nov - 6:30

TRAQUE AU BOSQUET HURLANT
Sanae Shinkujuu & Tsuku Seishin


Tsuku avait toujours ce besoin de se ressourcer et la nature était son terrain de prédilection. Malheureusement, son apparence humaine, qu'elle affectionnait peu, ne lui permettait pas d'avoir des dispositions optimal pour courir comme une petite folle entre les arbres et autres rochers arborant la forêt. C'est pour cela qu'après avoir prit le bus, bien sûr durant l'après-midi, avant le couvre-feu, la jeune femme avait fait quelques recherches, les bois de Yôkai, elle connaissait. Par contre, dans le monde des humains, mise à part celui près de son temple et de son ancienne fac, la Yôko n'en connaissait pas d'autres.

C'est avec curiosité que l'étudiante s'était rendue là-bas, quelques pas, s'enfonçant progressivement dans la forêt, il ne lui fallut pas longtemps pour céder à la tentation de reprendre sa forme originelle, celle d'un magnifique Yôko au pelage crème, très clair néanmoins, ce qui lui donne un air un peu fantomatique et lumineux. Pas de flammes, mise à par ses neufs queues et sa corpulence un peu plus grande qu'un renard sauvage, Tsuku pourrait passer pour l'un de ses canidés peuplant les forêts. Ca sentait le lapin, enfin, plutôt la lapine. Son long museau se leva dans les airs pour suivre l'odeur, d'un pas souple et élégant, la voilà à trottiner dans l'obscurité, entre les broussailles. Ses capacités lui permettent de voir très bien la nuit, au pire des cas, elle aurait très bien pu allumer des flammes, mais cela risquerait de la trahir, surtout dans le monde des humains.

Ses pattes accélèrent le rythme, la Yôko est toute proche de la lapine, elle la sent, l'odeur est de plus en plus présente dans l'air. Jusqu'à ce qu'elle fasse craquer un morceau de bois sous son coussinet. Ses oreilles se baissent, elle se sent repérée et s'arrête, restant caché dans l'obscurité, derrière l'un des nombreux buissons présent. Pas de grognement, plus rien. Même ses queues se sont arrêtées de serpenter dans les airs. Tsuku l'entend s'adresser à elle, mais elle ne sort pas de sa cachette. C'est bien une lapine, la lapine. Elle semble appartenir à l'école aussi, en même temps, un humain qui sent autant le lapin, c'était peu probable.

En tout cas, effrayée, la lapine se mit à courir. Maintenant que Tsuku avait vu son apparence, il lui était évident qu'elle ne pourrait la dévorer sous cette forme tout du moins. Désormais, c'était la curiosité qui la poussait à la poursuivre. Ses pattes reprirent leur rythme de course.

Pourquoi la fuyait-elle ? Sentait-elle sa présence en tant que renarde ? C'est vrai que les deux créatures ont plus une relation de prédateur/proie. La lapine courrait vite, mais pour la Yôko, ce n'était pas un très grand problème pour la suivre. Elle percevait une autre présence, mais n'arrivait pas à la définir, préférant de toute façon se concentrer sur la jeune fille.

Jusqu'à ce que cette dernière s'arrête. La renarde calma sa courses progressivement, jusqu'à s'arrêter à bonne distance, afin de ne pas être perçu par la lapine. Celle-ci se tournait dans sa direction, mimant un pistolet de son bras. Sa voix se fit glaciale lorsqu'elle prit la parole, s'adressant à Tsuku. Ca sentait l'attaque et les oreilles de la renarde se baissèrent bien rapidement sur sa tête, ses queues, trop nombreuse pour se faufiler sous ses pattes, se contentèrent d'être baissés. La tête basse, la Yôko avança vers la lapine, doucement, en air de soumission ou comme si elle se rendait, relevant doucement sa tête tout de même pour croiser le regard de la jeune fille. Le canidé ne pouvait parler sous cette forme alors, pour communiquer, elle dû lui parler par télépathie :


- Doucement, je ne te veux aucun mal. Peux-tu baisser ton bras ? J'ai juste repéré ton odeur et suivi. D'ailleurs, pourquoi tu t'es enfui aussi vite ? Je n'ai même pas tentée de t'attaquer.


© Dr Isis
Revenir en haut Aller en bas
Sanae Shinkujuu
Bloody Rabbit
Sanae Shinkujuu

Messages : 101
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 30

Fiche perso
Espèce: Lapin-garou
Infos perso:
Inventaire:

Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Empty
MessageSujet: Re: Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku]   Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Icon_minitimeJeu 14 Nov - 0:09



« Le bon choix ?! »

Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] 187182signa2




M

éfiance. Alors qu'elle restait figée et dure, tenant en joule une bête de cauchemar à l'aide de son magnum féérique, Sanae étudiait chaque mots de son discours. Voir si il y avait un message caché, une intention autre. Elle avait l'air sincère, s'en était déconcertant. A celà s’ajoutait le fait que l'animal pouvait lui parler directement dans sa tête, ceci mettant le souk dans ses pensées. Son sang froid légendaire s’effritait face à ce cas de figure totalement inédit. Elle redoutait l'animal, elle ne lui faisait pas face par courage mais bien par manque d'échappatoire. La belle était bien pleutrer, voilà pourquoi elle fuyait les loups et autres prédateurs naturel. Il s'agissait d'une peur naturelle, voilà tout.

« Si le lapin ne détale pas, le renard peut venir le prendre. Je ne vous fais pas tellement confiance et je sais vos congénère très rusés. Tentez quoi que ce soit et je me défendrai. »

Son regard reprit son balayement de la zone, une vraie sentinelle, dure dans ses mots mais bien craintive de l'être se tenant devant elle. Elle avait apprit à affronter la peur de par de rudes entrainements militaires imposés par son père. Elle le lui en était bien reconnaissante. Grâce à cela, elle était capable de tenir tête à un éventuel prédateur. Bien entendu elle privilégiait la fuite à tout affrontement mais à présent qu'elle la tenait en joul, elle dominait à sa place. Lui accordant une chance, la lapine détendit son bras nerveux, le rabattant en douceur à sa hanche.  Elle ne bougea pourtant pas, préférant garder ses distances avec ce canidé mystique. Elle identifiait l'inconnue comme appartenant à la classe supérieur des yokai animaux, un esprit renard à neuf queues ou Yôko. De ce qu'elle savait, seulement grâce aux légendes, cette bête était doué de pouvoirs très puissants et fabuleux. Mais elle était représentée le plus souvent par un avatar de haine et de fureur, tel le feu destructeur.

Certains n'étaient pas représentatifs de ce stéréotype et Sanae ne jugeait pas un livre à sa couverture. Elle était juste méfiante par rapport à l'instinct de cet être. La nature fit le renard pour chasser le lapin, voilà tout. A côté elle songeait à cette divinité bienfaitrice des récoltes, Inari. Cette figure démontrait que ces canidés n'étaient tous des monstres. Son regard n'accordait vraiment d'importance à l'étrangère, négligeant quelque peu sa présence. Le détective se sentait épié, cette sorte de présence malsaine n'avait pas disparu. Elle émis l'hypothèse que la belle renarde disait la vérité sans chercher à l'endormir par ces dédains inspirant presque la pitié. Sa méfiance due à son instinct animal bataillait contre cette croyance. Elle pouvait être innocente de cette affaire comme en être l'odieux complice.

Mais alors le vrai danger était tapissé dans l'ombre. Impossible de détecter sa position à l'odeur car le vent soufflait depuis son dos. Son regard avait beau cherché, il ne trouvait rien de suspect. Le voyeur et possible tueur en série qu'elle cherchait l'avait peut-être prise pour cible. Sa comparse poilue était possiblement en danger elle aussi. Elle songea donc à lui faire confiance pour la garder sous la patte et la protéger au cas où. Il faudrait être fou pour agresser un Yôko et un yokai dont on ignore tout. Les Wererabbit étaient très mal connus dans la culture populaire mondiale, ce qui jouait en sa faveur car on avait trop tendance à la prendre en simple lapin. Faisant signe d'approcher à la jeune femme, elle adoucit ses traits du visage avant de lui tourner le dos. Elle ne pouvait rien dire encore, elle attendrait qu'elles soient assez proches, choses qui la rendrait affreusement nerveuse.


« Venez, les bois ne sont pas sûrs ces temps-ci. Au fait moi c'est Sanae. »

Elle l'invitait à la suivre tout en emboîtant le pas dans cette petite pente vers le coin le plus oppressant de la forêt, vers cette bâtisse lugubre où elle devait mener l'enquête. Elle n'espérait qu'une chose, que la créature quadrupède ne se morphe pas en humaine. Car autrement elle serait vêtue encore du plus simple appareil et devant cela, notre héroïne était foutrement pudique. Elle lui prêterait sa veste, hélas elle n'avait emporté de sac avec des vêtements de rechange, elle le regrettait.

Crédit: Cali' in Epicode

~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
You are under arrest. Or you prefer sez to Bloody Rabbit ?
Ost : ~ Ivestigation theme ~ Walking Nightmare ~
Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] 120628signa
Folle garde robe : Commitee Skin ~ Ei' promotion (karaoké)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Empty
MessageSujet: Re: Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku]   Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Icon_minitimeDim 17 Nov - 0:14

TRAQUE AU BOSQUET HURLANT
Sanae Shinkujuu & Tsuku Seishin


Tsuku tenait sa posture de soumission, ou de pacifique, si l'on préfère. En tous les cas, elle ne bougea pas plus que ça, oreilles toujours autant plaqués sur son crâne et les queues basses, contre le sol. Elle ne relève la tête que pour lui parler, mais aussi pour l'entendre. Cette étudiante a raison, c'est la loi de la nature, les renards chassent les lapins, les lapins ont peur, ils fuient, se terrent dans leurs terriers. Peut-être même que cette lapine avait déjà eu affaire à des renards, peut-être pas que animal, mais aussi monstre qu'elle.

- Je ne mange pas les êtres humains, même s'ils ont l'odeur d'un lapin sur eux.

C'est vrai, la jeune femme avait bien plus l'allure d'une humaine que d'un petit animal à longue oreille. Pourtant, la voilà à baisser les armes, ça arrange Tsuku, il ne faut pas le nier. Ses oreilles en profitent pour se redresser sur sa tête et ses queues à onduler dans le vent. Cependant, la yôko attendit d'avoir une autorisation quelconque afin d'approcher. C'est ce qu'elle eut enfin. Doucement, mais sûrement, ses pattes s'articulèrent, l'amenant progressivement vers l'étudiante. La jeune femme aux cheveux blancs approuvait bien l'odeur de lapin qui se dégageait de l'élève, mais il y avait autre, autre chose que Tsuku ne serait distinguer.

En tout cas, l'étudiant lui tourna de dos, malgré le fait qu'elle se soit détendue, la yôko la soupçonnait de la craindre encore un peu, si ce n'est pas beaucoup. En même temps, ce n'est pas en quelques phrases qu'on peut effacer les craintes de quelqu'un. L'une de ses oreilles s'agite en l'entendant parler. Les bois ne sont pas sûrs ? Tsuku ne pense pas trop craindre quelque chose en tant que monstre, mais pour la lapine, c'est vrai que c'est une autre histoire...

- Moi c'est Tsuku. Tu ne serais pas élève à Yôkai toi aussi ?

Un petit silence, juste le temps de commencer à la suivre et en même temps, d'enchaîner :

- Comment ça ce n'est plus très sûr ces temps-ci ? Pourquoi tu es venue dans les bois si c'est dangereux de si promener ?

Le goût du risque ou totalement autre chose ? C'était cette curiosité qui avait piqué la jeune femme à la chevelure neige. Son nez se leva un peu dans les airs, elle sentait quelque chose, quelque chose qu'elle avait déjà senti auparavant, juste que, Tsuku avait préférer se centraliser sur la lapine, pensant pouvoir la manger, jusqu'à ce qu'elle découvre qu'il s'agissait d'une hybride et non d'un petit animal tout craintif, proie idéale. A vrai dire, la jeune femme en sentait d'autres des odeurs de ces petites bestioles, problèmes, c'était bien moins fort que celle de sa camarade, camarade qu'elle continue à suivre avec toujours autant de curiosité.


- Où allons-nous ?


© Dr Isis
Revenir en haut Aller en bas
Sanae Shinkujuu
Bloody Rabbit
Sanae Shinkujuu

Messages : 101
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 30

Fiche perso
Espèce: Lapin-garou
Infos perso:
Inventaire:

Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Empty
MessageSujet: Re: Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku]   Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Icon_minitimeDim 17 Nov - 1:50



« Remède pire que le mal »

Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] 187182signa2




N

ervosité. Malgré la proximité de ces deux êtres, elle gardait en priorité sa méfiance. Sauvegardant cette distance entre elles. A l'entente de son délicieux patronyme, la dame de fer se serait adoucit d'ordinaire. Elle aurait illuminé sa face à l'aide d'un petit mais adorable sourire. Hélas elle était en mission sur le terrain, elle n'avait le temps pour ces bagatelles. Surtout que l'apparente gentille renarde ne pouvait ne pas en être une. Un bon point pour elle, son appartenance à la Yokai Gakuen adoucissait la tension dans l'esprit de Sanae. A cet effet, elle lui renvoyait un petit regard, à mi chemin entre la froideur et la douceur. Elle la laissa cependant déclamer tout son discours éparse avant de rétorquer quelques mots méticuleusement pensés.

« Elève et membre du Comité de Sécurité. Je m'intéresse aux rumeurs qui planent ici. Toutes ces disparitions, c'est étrange. Une maison mystérieuse prône plus haut, notre destination. »

Sa verve aussi ponctuée et dépouillée de mots à l'utilité moindre, rappelait n télégraphe. En vérité lorsqu'elle était en mission, la belle avait pour habitude d'être un bon petit soldat, comme l'avait formé son cher père. Elle était allée droit à l'essentiel, négligeant une bien jolie politesse au profit d'un discours simple à traiter. Du reste elle n'avait rien à cacher, du fait de son appartenance au Comité et ses grands airs méfiants, elle ne pouvait être venue pour une simple ballade. Elle dit aussi détenir une information piquante, comme quoi ces bois n'étaient pas sûrs, preuve qu'elle enquêtait sur eux. De temps à autre elle jetait des petits regards en arrière, deux trois par minutes. Histoire de juger de l'écart les séparant alors qu'elle s'évertuait à marcher à un rythme paisible.

« Tu pourrais arrêter de regarder mon derrière ? Si le pompon était de sortie je l'aurais peut-être toléré mais là ... Le chemin est assez large pour permettre à deux individus de marcher côte à côte ... »

Elle n'était pas vraiment sûre de ce qu'elle venait d'avancer mais par une habilité certaine, bien que légèrement marqué de sarcasme, elle l'invitait à se tenir à ses côtés. Ce n'était un humain qui promenait son chien tenu en inférieur. Tout juste deux individus devant se tenir sur un pied d'égalité. Du reste l'avoir au train la rendait affreusement nerveuse. Elle pouvait profiter qu'elle ait le dos tourné pour lui mordre le croupion ou même bondir pour la maintenir à terre. Ainsi, sacrifier sa distance de sécurité pour l'avoir mieux à l'œil, lui serait plus profitable. Dans son esprit raisonnait les pas du quadrupède, se calquant sur ceux d'un loup de son passé, elle espérait ne pas faire d'erreur à ce moment. La pente devint plus raide, signe que le périple touchait presque à sa fin avant de tomber sur un simili plateau où siègerait la bâtisse effrayante et une mini forêt autour d'elle.

Crédit: Cali' in Epicode

~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
You are under arrest. Or you prefer sez to Bloody Rabbit ?
Ost : ~ Ivestigation theme ~ Walking Nightmare ~
Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] 120628signa
Folle garde robe : Commitee Skin ~ Ei' promotion (karaoké)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Empty
MessageSujet: Re: Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku]   Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Icon_minitimeMar 3 Déc - 4:32

TRAQUE AU BOSQUET HURLANT
Sanae Shinkujuu & Tsuku Seishin


La renarde avait vu juste, la jeune fille était également étudiante dans la même école. Sauf que, elle ne semblait pas du tout s'adoucir. Peut-être le fait qu'elle fasse partie du comité de sécurité ? C'était quoi ça déjà ? Ha oui ! Le groupe en charge de prendre en protection les étudiants afin qu'ils puissent passer une scolarité sans encombre, surtout pour les élèves humains, les monstres eux avaient moins de soucis à se faire, sauf peut être les plus faibles. Mais bon, tout les monstres puissants ne sont pas forcement tous méchants, elle en était la preuve vivante.

Par contre, Tsuku ne comprenait pas tellement pourquoi la lapine venait enquêter ici. Après tout, c'est le monde des humains ici, ils n'ont pas vraiment à s'en occuper. Ou plutôt, ils avaient leurs propres agents pour s'occuper de ce genre d'affaires. Ses queues touffues de canidés remuaient dans l'air. Bon, il est vrai que si c'est une créature qui est la cause de ses disparitions, alors, il était normal que des monstres s'occupent de le trouver. Néanmoins, la yôko restait un peu interrogatif et ceux pour une raison, la raison qui lui fit poser cette question :

- Mais tu ne devrais pas laisser un adulte s'en occuper ? Ou tout du moins, quelqu'un de qualifier ? Je sais que tu es un monstre et qu'on peut difficilement définir notre âge véritable ainsi, mais tout de même...

Oui, la preuve encore une fois avec la renarde. Elle ne sait même plus sa date de naissance, mais elle est née peu de temps après les dieux, mais surtout, peu après Inari, après les hommes également, puisque la mission principale de Tsuku était de surveiller les humains et de les punir ou les récompenser en fonction de leur croyance apporter à la divinité des moissons.

C'est vrai que la jeune femme était derrière la lapine depuis tout à l'heure, oubliant totalement le fait qu'elle pouvait marcher à ses côtés. En tout cas, cela ne plaisait pas forcement à l'étudiante qui lui fit par du fait qu'elle regardait un peu trop son derrière. Bien qu'elle soit sous sa forme initiale et ne puisse vraiment sourire, ses lèvres s'étirèrent tout de même face à sa remarque. Cependant, avant que Tsuku ne bouge pour pouvoir aller à côté d'elle, la yôko releva la tête, s'adressant à l'étudiante :

- Ce n'est pas ma faute si tu as de belles formes ? Autant en profiter du regard. Et puis s'il y aurait ta queue, peut-être que j'aurais croquée dedans ou, que mes pattes seraient venues s'amuser à tenter de l'attraper.

Sans les griffes, elle aurait peut-être dû le préciser. Mais la créature neige s'avança, trottant un peu pour pouvoir se mettre à la hauteur de Sanae. Désormais, elles marchaient côte à côte, mais pour un bref moment, le temps juste d'arriver au sommet d'une côte, devant une bâtisse visiblement bien défraîchit. La truffe relevée, la voilà de nouveau à chercher différentes odeurs, mais surtout une qui lui parait bien plus élever que tout à l'heure. Cependant, sa perception pour en connaitre la créature lui est bien trop mince, elle sent surtout le danger. Un grognement s'échappe de sa gueule alors qu'elle se rapproche bien rapidement de la porte d'entrée, griffant le bois de celle-ci comme un chien demanderait d'entrer.


- Il faut se dépêcher. Ce n'est pas sûr dehors.


© Dr Isis
Revenir en haut Aller en bas
Sanae Shinkujuu
Bloody Rabbit
Sanae Shinkujuu

Messages : 101
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 30

Fiche perso
Espèce: Lapin-garou
Infos perso:
Inventaire:

Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Empty
MessageSujet: Re: Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku]   Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Icon_minitimeMar 3 Déc - 8:22



« Que de beauté, que de désir »

Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] 187182signa2




E

mbarras. La réplique de l'admirable canidé était traitée avec latence. Des rougeurs naquirent avec le temps. En dehors de sa peau de commiteuse, la belle était douée d'un cœur, fragile. Face à l'audace de ces compliments, Sanae était désemparée. Elle était sacrément pudique. Sa mère la charriait et s'amusait à l'embarrasser sur tout ce qui touchait à son corps et ses effets. Vilaine coquine qui la pelotait au bain parfois, la jeune lapine n'avait pourtant rien à lui envier, elle était presque même jalouse d son modèle. Il y avait eut aussi son ancien petit ami, le bon courtisant qui savait manier les mots et la couvrir d'éloges. Il avait su la faire rougir lui aussi. Et à son tour, Tsuku la complimentait sur cette soit disant beauté. Elle se savait couverte de formes voluptueuses, choses qui n'existait pas avant le lycée environs. Elle n'y était donc pas habituée et pensait ne jamais s'y faire. Elle ne pourrait la blâmer pour ses regards, tant qu'elle ne la touchait pas c'était tolérable. Son uniforme mettait d'ailleurs ses formes bien en valeurs, d'appétissantes cuisses bien dodues, une courtes jupes pouvant se soulever à la moindre brise, et un buste bien garnit. Elle n'avait jamais pensé qu'elle se donnait à voir ainsi, pauvre enfant.

La lapine tenta de rester le regard un brin sérieux, bien que rouge, sa figure déterminée s'avançait vers le sommet de la colline boisée. Elle ne sentait plus rien, trop déboussolée par son chaos intérieur. Au moins elle eut à l'œil la renarde, splendide mais quelque peu effrayante, s'avouait-elle en pensée. Elle aura désiré guider une main à ce pelage aussi pur que la neige. Hélas elle se le refusait, d'autant plus qu'elle tremblerait et se montrerait que trop vulnérable. Là voilà perdue dans ses pensées, oubliant tout, le paysage comme sa missive. Il n'y avait que ce fou désir, hérétique romance d'une proie pour la beauté de son prédateur. La jeune femme à la robe (chevelure) lavande y perdait son regard cerise, un petit sourire se voulant sympathique l'illuminait encore. Elle désirait vraiment que Tsuku n'ait pas menti, car elle ne serait peut-être pas en mesure de lui échapper. Enfin le cortège parvenait au lieudit, la bâtisse abandonnée. On la disait hantée. Sanae n'accordait tant de crédit aux rumeurs, elle résolverait ce mystère. L'animal noble et divin devrait être son acolyte du jour, sa puissance de feu allier, son rempart au moindre dément.

Soudain c'est la débandade, la Yôko fond à la porte vieillotte et la lacère de ses griffes, elle commanda d'entrer sans quoi à un danger elles seraient exposées. C'est là que la jeune jouvencelle reprenait ses esprits, sous le feu de l'action elle la gagnait à son tour. Seulement, dans l'urgence, elle profita de sa lancée pour bondir sur la porte et l'abattre d'un puissant coup de pied. La projetant dans un petit hall, elle se réceptionnait à quelques mètres d'un grand escalier, poussiéreux. Là elle faisait signe, militaire, de la suivre, elle s'engouffrait dans un couloir passant sous l'escalier. Toutes deux d'essence animale, pourraient y voir comme en plein jour, bien que les ténèbres aient envahies les lieux. Elle fit comme se perdre dans ce dédale, allant dans un tracé si dingue qu'on ne le penserait méticuleusement choisi. Seulement, avec sa mémoire eidétique, elle avait déjà des repaires. Dans la fuite où elle se figeait dans une petite salle oublié, une sorte de placard, elle attirait la louve sans lui faire de mal, pouvant tomber et l'entrainer avec elle. Les voilà tranquille pour un petit moment. Son début de carte du bâtiment était assez frais à son esprit. Elle soupira.


« On va pouvoir souffler un peu. En vérité je n'ai pas pu contacter quique ce soit mais j'en réfèrerai à Shizuka-sensei qui travaille dans la police du paranormal. Et sinon, on peut se serrer les coudes maintenant ? Avec une forme humaine tu serais plus discrète je pense. »

Crédit: Cali' in Epicode

~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
You are under arrest. Or you prefer sez to Bloody Rabbit ?
Ost : ~ Ivestigation theme ~ Walking Nightmare ~
Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] 120628signa
Folle garde robe : Commitee Skin ~ Ei' promotion (karaoké)
Revenir en haut Aller en bas
Sanae Shinkujuu
Bloody Rabbit
Sanae Shinkujuu

Messages : 101
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 30

Fiche perso
Espèce: Lapin-garou
Infos perso:
Inventaire:

Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Empty
MessageSujet: Re: Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku]   Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Icon_minitimeJeu 12 Déc - 21:19

Note au Staff : Je vais désormais continuer ce rp en solo car il est très important pour l'évolution de mon personnage. Merci de ne pas le mettre à la corbeille, je le continu ce week end ^^

~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
You are under arrest. Or you prefer sez to Bloody Rabbit ?
Ost : ~ Ivestigation theme ~ Walking Nightmare ~
Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] 120628signa
Folle garde robe : Commitee Skin ~ Ei' promotion (karaoké)
Revenir en haut Aller en bas
Sanae Shinkujuu
Bloody Rabbit
Sanae Shinkujuu

Messages : 101
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 30

Fiche perso
Espèce: Lapin-garou
Infos perso:
Inventaire:

Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Empty
MessageSujet: Re: Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku]   Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Icon_minitimeMer 8 Jan - 15:43



« La beauté des anciens dieux »

Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] 187182signa2




E

mbarras. La déité au poil de neige s'exécuta à sa demande, belle erreur. Elle se morpha tout en demeurant sur elle. Ainsi, après un frêle halo de lumière aveuglante, les prunelles cerises de la lapine purent s'écarquiller. Là ne se tenait plus un gros canidé mais bien une charmante jeune femme, entièrement nue. Son regard vacillant, elle le perdit en essayant de trouver un solide point d'encrage. Malheur, Sanae se révélait bien pudique, au contraire de Tsuku. Cette dernière ne sembla pas saisir qu'elle couvrait d'embarras sa camarade. La comiteuse était mortifiée. Affreusement rouge. Sans le savoir, sa queue en pompon et ses oreilles émergèrent. Elle voyait tout, ou presque. Des formes voluptueuse comme elle, un teint légèrement pale comme les premières neige et une vision globale assez sensuelle. Elle était autant subjuguée par cette beauté de kami que la nudité qui la rendait malade.

Ses lèvres humides cafouillèrent. Ses pensées devinrent chaos. Elle manqua de s'évanouir. L'ennui de la chose étant que de par sa mémoire absolue, Sanae en garderait à jamais un souvenir intact. Et elle craint qu'à chaque fois qu'elle ne songe à cette camarade, elle ne revoit d'abord cette splendeur nue. Elle se ressaisit légèrement lorsque la belle lui demanda si cela allait. Elle rit bêtement. Comme si avoir une fille nue sur soit pouvait être super. Elle ne comprenait rien en cet instant. Elle avait chaud, surement dû à sa frayeur et sa gène se dit-elle. Et ce pincement au cœur alors ? La lapine étouffait. D'une par à cause de cette bouffée de chaleur, mais aussi avec cette beauté compressée sur elle. Elle n'était pas lourde, ceci dit sa poitrine contre celle de Sanae, lui procurait quelque chose. Elle lui demanda de se lever pour respirer. Et lorsque Tsuku le fit, elle se couvrit les yeux. Trop tard, elle avait vu tout de ses intimes parties.

Elle scella alors ses prunelles et se redressa à sa suite. Puis démettant sa jolie cravate, elle enleva son veston et le lui prêta pour au moins couvrir de mignonnets bourgeons. Elle ne pouvait lui donner de bas car elle n'avais que sa jupe. Elle se mis en quête de haillons en cette bicoque abandonnée. Rien à faire, il n'y avait rien. C'est alors que la belle louve, comprenant l'embarras qu'elle suscitait, rit de cela puis se couvrit le bas à l'aide d'une jolie queue touffue. Elle était sexy ainsi. Sanae ne pouvait le nier et le lui souffla. Sa comparse la prit par le poignet et l'attira derrière une porte, elle avait dû sentir que l'on venait. La pauvre were rabbit avait la tête ailleurs. Elle ne parvint à chasser les images séduisantes lui trottant. Et être au contact de Tsuku ne faisait qu'aggraver ce mal. Cette fois-ci, la belle dame prenait les devants. Entrainant furtivement la belle andouille dans ce dédale où elle perdait la tête.

Là après qu'elles se soient barricadées dans une pièce glauque à l'étage, Sanae la fit lâcher la main avec une petite violence. Elle baissa les yeux pour ne la voir, pressant de concert un poing à sa poitrine. Le cœur battait à un rythme irréguliers, tantôt s'emballant, tantôt frôlant l'embolie. Elle voulait éclaircir cet odieux mystère. La clé devait être Tsuku qui l'avait peut-être ensorcelée. L'hypothèse qu'elle ne soit pas une allier, refit alors surface. Le canidé écoutait à la porte, histoire de s'assurer que leur mystérieux poursuivant ne revenait pas à la charge. Elle tenta de rassurer Sanae qui était des plus patraque. Cette dernière releva les yeux, s'osant à braver le sien si envoutant. Pour délier sa langue, enfin.


« Dis-moi Tsuku, tout ça c'était prémédité hein ? ... Je veux dire, te retrouver nue, me faire perdre mes moyens et tout ... Tu m'as jeté un sort c'est ça ?! »

Crédit: Cali' in Epicode

~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
You are under arrest. Or you prefer sez to Bloody Rabbit ?
Ost : ~ Ivestigation theme ~ Walking Nightmare ~
Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] 120628signa
Folle garde robe : Commitee Skin ~ Ei' promotion (karaoké)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Empty
MessageSujet: Re: Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku]   Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Traque au bosquet hurlant [PV Tsuku]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Capu Next Génération :: Le monde des humains :: Zone délaissée :: Maison abandonnée-
Sauter vers: